Rechercher
  • Jean Benjamin Jouteur

Itinéraire d'un jeune homme de JeF Pissard

Un bouquin pas banal !


Qu’est-ce que ces malheureuses bestioles maltraitées venaient faire dans cette galère ?


Connaissez-vous le terme « terrorisme animalier » ?


L’appellation exacte serait : défenseurs des droits des animaux, mais il faut bien reconnaître que le terme est un peu long. Nous pourrions tenter une expression plus courte : Genre terrorisme zoophile, mais, force est d’admettre qu’une telle tournure pourrait prêter à une certaine et très dérangeante confusion. Nous conserverons donc la formule de « Terrorisme animalier ».


Ce glorieux titre désigne des combattants de la liberté utilisant parfois et intentionnellement la violence physique à l’encontre de personnes martyrisant ou « embastillant » d’innocents animaux. Ces escadrons d’élite, souvent fort organisés, montent de véritables missions commandos afin de stopper ou de dénoncer les insupportables pratiques des bourreaux animaliers.


Dans ce bouquin, nous suivons Woody, jeune homme d’une trentaine d’années. Ce grand gamin, en nous racontant, avec moult détails le tortueux itinéraire qui l’amena à organiser l’une de ces missions de sauvetage animalier, tente de nous faire croire qu’il appartient à cette race de héros, défenseur de bêtes à plumes et à poils, militant désintéressé de causes perdues.


Il nous apprend surtout, pour notre plus grand plaisir d'ailleurs, qu’il n’est avant tout qu’une sorte de looser gaffeur, plus ou moins fainéant, éternel adulescent, un tantinet pochard et obsédé, qui un soir de beuverie, avec un de ses potes aussi bourré que lui, va improviser une opération de libération. En moins de temps qu’il me faut pour l’écrire, la mission branquignole sera orchestrée de façon si bancale, qu'elle va lui retomber dessus, comme la vérole s'abat parfois sur le bas clergé… Et c’est là que ça devient rigolo.


Par le biais d’un journal au jour le jour, riche de situations jetées chronologiquement mais en vrac sur le papier, nous suivons les pérégrinations d’un jeune adulte resté gravement coincé dans ses questionnements d’adolescent inachevé.


Mine de rien et avec humour, je me suis marré bêtement parfois tout seul devant ma liseuse, tout y passe :


- Le rapport à la femme, à la fois maîtresse et mère, celle qui gronde et qui récompense.

- Le rapport à l’autorité (Ou comment « tuer » le père en quelques leçons).

- Le rapport au corps en pleine puberté.

- Les blagues de potache, les délires solitaires ou avec la complicité d’une bande de copains immatures à souhait.

- L'éternelle question : Une femme, comment ça marche ? Femme mode d'emploi.

- La découverte presque naïve et sublimée de la partenaire fantasmée et des jeux de l’amour.

- Cette irrépressible envie de basculer vers le côté obscur des expériences interdites.


Bref, pour donner dans le cours l’itinéraire d’un gamin qui deviendra un homme, mais faut avouer que ce n’est pas vraiment gagné !


Mais alors me direz vous, qu’est-ce que ces malheureuses bestioles maltraitées viennent faire dans cette galère ? En fait pas grand-chose. Elles constituent les génériques d’ouverture et de fin.


Elles sont le prétexte qui permettra de déballer les questionnements et commentaires d’un jeune homme en partance vers un âge mûr incertain, celui de raison paraît-il, mais qui n’est pas encore tout à fait atteint.


C’est sympathique, parfois un peu long, mais souvent distrayant et amusant.


Un bouquin pas banal, étrangement charpenté, qui ressemble sans doute beaucoup à ce Woody, le non-héros qui nous est présenté.


Cerise sur gâteau, on se dit, qu’est-ce qu’il a de la chance ce sale gamin d’être aimé de Dana. Cette fille là, j'aimerais franchement la connaître !


Au fait, qui est l’alpha dans cette histoire de couple ? Elle ou lui ? Il vous faudra lire le bouquin pour le savoir.




Lien Amazon

Mes chroniques

Mon site auteur


28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout